Janina Maille, article de Presse dans l’Observateur du Duaisais

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

J‘ai le plaisir de vous présenter

l’interview par L’OBSERVATEUR du Douaisis, de notre Auteur

JANINA MAILLE,

pour la sortie de son deuxième roman

LE CHATEAU de SATAN

et autres nouvelles.

chez

IRENE PAULETICH EDITIONS

Article du 12/05/2010 à 10:48
Pecquencourt : D’auxiliaire de vie à auteur, Janina raconte
A 53 ans, Janina Maille réalise son rêve de petite fille?: devenir auteur. Avec déjà un ouvrage édité et un autre qui arrive, la Pecquencourtoise raconte son parcours.

Elle a travaillé dans l’informatique, a migré dans le secrétariat, puis est devenue auxiliaire de vie. A 53 ans, Janina Maille a déjà publié un livre L’Iris bleu, l’an passé. Le second, Le château de Satan et autres nouvelles, arrive prochainement, d’ici la fin du mois.
« Un rêve de petite fille » est en train de se réaliser pour la Pecquencourtoise.
«?Au début on écrit pour ses tiroirs », raconte Janina Maille. Il y a près de 27 ans,  elle ne se sentait pas prête. Là, c’est tout autre.
La Pecquencourtoise n’arrête plus un instant. Entre sa profession d’auxiliaire de vie et les nombreux salons du livre auxquels elle participe, Janina a un agenda bien rempli. Il y a deux ans, elle parle de son livre à sa fille.?Et là, tout est allé très vite.

Lire la suite de l’article dans l’Observateur du Douaisis en vente du 12 au 19 mai 2010.

Article rédigé par :
Delphine Kwiczor

Pour visualiser le lien du journal directement
c’est ICI

D’AUXILIAIRE de  VIE  A  AUTEUR,

JANINA MAILLE RACONTE

A 53 ans, Janina Maille réalise son rêve de petite fille : devenir auteur. Avec déjà un ouvrage édité et un autre qui arrive, la Pecquencourtoise raconte son parcours.

Ellle a travaillé dans l’infor­matique, a migré dans le secrétariat, puis est deve­nue auxiliaire de vie. A 53 ans, Janina Maille a déjà publié un livre L’Iris bleu, l’an passé. Le se­cond, Le château de Satan et autres nouvelles, arrive pro­chainement, d’ici la fin du mois. « Un rêve de petite fille » est en train de se réaliser pour la Pec­quencourtoise.

« Au début on écrit pour ses tiroirs », raconte Janina Maille. Il y a près de 27 ans, elle ne se sentait pas prête. Là, c’est tout autre. La Pecquencourtoise n’ar­rête plus un instant. Entre sa pro­fession d’auxiliaire de vie et les nombreux salons du livre aux­quels elle participe, Janina a un agenda bien rempli. Il y a deux ans, elle parle de son livre à sa fille. Et là, tout est allé très vite. Sa fille lui met la puce à l’oreille poour se faire publier….

J’ai joint le dossier, appuyer sur ok… Et trois mois plus tard, j’ai reçu la confirma­tion. Au départ, je n’y croyais pas. »

« J’ai toujours écrit, ça venait comme ça. J’écris ce qui me passe par la tête. » Janina a noirci ses premiers cahiers à 14 ans. « Mon premier roman, j’avais 16 ans. Quand je l’ai relu, j’ai dû le réécrire. » Et c’est ce­lui-là qui va sortir prochaine­ment.

A la base, il s’appelait Imagi­ne, le voilà rebaptisé Le château de Satan et autres nouvelles. « Quand je l’ai relu, j’ai dû tout réécrire. C’était catastro­phique », sourit la quinquagé­naire. Elle repart sur les bases de départ en introduisant plus de recherches. C’est exactement la même histoire. Un ouvrage dans lequel se mêlent des nou­velles fantastiques…

C’est incontestable, l’écriture est une passion. Et Janina ne peut dire le contraire. Et ellle vit à 100%. Quand elle commence à écrire, impossible pour elle de s’arrêter. « Vous êfes obligé d’écrire ! C’est comme si on avait des fourmis dans les doigts ! C’est une passion, on ne peut pas me l’enlever. »

« C’est une passion, on ne peut pas me l’enlever »

En devenant auteur, Janina Maille a réalisé son « rêve de pe­tite fille ». « J’ai atteint un but. » En racontant son parcours, son visage s’illumine. Elle vit plei­nement sa passion, motivée comme jamais. « C’est une fier­té. Le tout est de réussir, mais ça, c’est autre chose. J’ai un pied à 1′étrier, maintenant il faut travailler, ce n’est pas facile. Mais elle confie sans attendre : “Mon rêve, ce serait d’en vivre. L’écriture n’a toujours rattrapé. Et je ne suis pas prête à lâcher l’encolure.”

Janina est sur le qui-vive.  Son second ouvrage est sur le point de paraître.

L*lris bleu, son premier roman

> «, Les personnes qui me connaissent disent que c’est au­tobiographique… », explique Janina Maille, en parlant de son premier roman L’Iris bleu, paru en 2009. Une saga familiale, en somme. « C’est une famille qui s’intègre dans un pays, une famille qui réussit. » D’origine polonaise, née à Pec­quencourt, l’auteur se souvient. L’Iris bleu a été édité en mat 2009 et réédité chez Irène Pauletich. Une révélation pour l’au­teur. En septembre dernier, à Selvigny, elle participe au sa­lon du livre d’Irène Pauletich. « Elle m’avait commandé des livres, pour que je fasse le salon, se souvient la Pecquen­courtoise. Et j’ai fait le salon sans, ils ne sont jamais arrivés. J’ai eu un succès virtuel. Irène Pauttiche m’a ensuite propo­sé de rééditer L’Iris bleu. »

« J’écris te troisième, ce sera une histoire avec un prêtre, I diable… Du fantastique pur. Peut-être l’an prochain.

Delphine Kwiczc

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »